Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

voitures

La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX

Publié le par le boulanger du 54

- Bonjour a toutes et tous .

- Premières peintures de chez ""  ARMY PAINTER ""

La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX
La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX
La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX

Voir les commentaires

La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX

Publié le par le boulanger du 54

- Bonjour a toutes et tous .

- Premier montage

La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX
La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX
- début de peinture acrylique en brun acajou de chez Vallego
La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX

Voir les commentaires

La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX

Publié le par le boulanger du 54

- Bonjour a toutes et tous .

- Pour changer un peu je vais monter cette voiture civile ou plutot cette berline .

- Très vieille référence de chez HISTOREX mais dans un état impeccable .

 

La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX
La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX
La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX
La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX
La Berline de Napoléon au 1/30 de chez HISTOREX

Voir les commentaires

RENAULT 12 GORDINI de PIERRE LARTIGUE    

Publié le par le boulanger du 54

- Bonjour a toutes et tous .

- Voiture du 15 ième critérium des fleurs & parfums en 1972

 

- Carrossier de formation, il dispute son premier rallye en 1969 sur Mini Cooper S. Après un passage sur Renault 12 Gordini, il concourt régulièrement sur Simca Rallye 2 Gr.1 de 1973 à 1976 dans des épreuves du sud-est de la France, avant de passer derrière le volant d'une Peugeot 504 ayant appartenu à Bob Neyret durant cinq ans, remportant ainsi le Rallye de Marseille en 1980 alors qu'il exerce toujours la profession de chauffeur de poids-lourd (durant plus de dix ans, jusqu'en 1983). En 1981 il est également vainqueur de classe au Rallye des 1000 Pistes, sur Peugeot 104 ZS Gr.2 cette fois.

Il débute en rallye-raid en 1983, et remporte le Rallye de l'Atlas la même année.

Son sort dans cette discipline est lié à la marque Mitsubishi de 1988 à 1991.

À compter de 1992 il devient pilote officiel pour Citroën Sport grâce à Guy Fréquelin (au Paris-Syrte-Le Cap). Il reste dans l'équipe jusqu'en 1997, récoltant ainsi une vingtaine de succès "Cross-Country" hors piste avec la marque aux chevrons sur des Citroën ZX Rallye-raid. L'année suivante le groupe PSA décide cependant de réorienter l'activité sportive de la marque, essentiellement vers le rallye automobile.

Il a obtenu un total de 32 victoires en rallye-raid, dont 22 sur ZX RR.

RENAULT 12 GORDINI de PIERRE LARTIGUE    

Voir les commentaires

CITROEN TRACTION AVANT

Publié le par le boulanger du 54

- Bonjour a toutes et tous .

 

- La Citroën Traction Avant est une automobile produite par le constructeur français Citroën de 1934 à 1957. Son histoire est liée dans la mémoire collective à l'Occupation, tour à tour voiture de la Gestapo et icône de la Résistance. Elle est également le véhicule préféré des gangsters en raison de qualités routières exceptionnelles pour son époque.

- Cette automobile dispose alors d'une particularité rare sur les automobiles de sa catégorie : les roues motrices sont celles du train avant. La traction est l'innovation première de cette voiture. Cette technique est rapidement associée en France à la Citroën, ce qui lui vaut son surnom, « Traction », et plus tard le pléonasme « Traction avant ». La vraie nouveauté est d'associer sur un même véhicule les solutions les plus modernes de l'époque : en plus du mode de transmission, une structure monocoque, des freins hydrauliques et une suspension à roues indépendantes sur les 4 roues. La Traction Avant bénéficie quoi qu'il en soit d'une meilleure tenue de route que la plupart de ses contemporaines, ce qui attise l'imagination des publicitaires : « La Traction Avant dompte la force centrifuge ». Sans cesse améliorée par André Lefèbvre, cette Citroën a ouvert la voie à la production en grande série de véhicules équipés de cette technique, ses qualités lui valant une longue carrière et une production de 760 000 exemplaires.

- Vu sur :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Citro%C3%ABn_Traction_Avant

- Photos pele mele trouvées sur le net . Merci aux auteurs

CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT
CITROEN TRACTION AVANT

Voir les commentaires

CITE DU TRAIN de MULHOUSE

Publié le par le boulanger du 54

- Bonjour a toutes et tous .

- Lors de l expo de maquettes dans ce musée nous avons eus le temps de prendre quelques photos par-ci , par-la ....en commencant par le rail

-Photos prisent par Manu

CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
- Ensuite les voitures et motos avec une collection de motos "" HONDA ""
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
- Et pour terminer un peu de montages sur divers fonctionnements
CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE CITE DU TRAIN de MULHOUSE
CITE DU TRAIN de MULHOUSE CITE DU TRAIN de MULHOUSE

Voir les commentaires

DELAHAYE 135

Publié le par le boulanger du 54

DELAHAYE 135

DELAHAYE 135 FIGONI & FALASCHI TORPEDO CABRIOLET - 1936

DELAHAYE est l’un des premiers constructeurs d’automobiles au monde. Si la marque automobile a vue le jour en 1894 à Tours, dans la ville natale de son créateur, la société du même nom existe depuis 1879.


Emile Delahaye, le créateur de la marque, est né en 1843. Ingénieur des Arts et Métiers, il est très inventif et d’un naturel curieux. Dès 1888, il entreprend la construction d’un moteur à combustion interne pour les bateaux. Deux ans plus tard il décide de l’appliquer à l’automobile.

C’est au salon de l’Automobile de Paris de 1894 que Delahaye dévoile sa première voiture. Avec un moteur arrière et un entrainement par courroie le véhicule affiche une puissance voisine de 1 cv.


Passionné par l’automobile qui est en plein essor, Emile Delahaye se lance dans la compétition, comme presque tous les constructeurs de l’époque. Il va même jusqu’à piloter ses propres voitures. Mais, sa santé précaire l’oblige à s’associer avec MM Morane et Desmarais pour diriger l’entreprise qui, du coup, se déplace à Paris. Une véritable « gamme » se développe : en 1898 Delahaye propose à ses clients un moteur monocylindre de 1,4 cv et des bicylindres de 4.5 et 6 cv. Et les acheteurs sont de plus en plus nombreux.


Malheureusement, Emile Delahaye doit quitter, en 1901, les rênes de l’entreprise qu’il a créée. Il mourra quatre années plus tard mais la marque continue et prospère même : les moteurs à 4 cylindres apparaissent. La 10B dispose d’un moteur de 2.2 litres de 9 ou 12 cv, mais le haut de gamme aura droit à un 4.9 litres de 28 cv. Les ventes à l’exportation s’organisent.


La Premiere guerre mondiale va interrompre cette croissance. L’entreprise se consacre à la fabrication de camions, de matériels incendie et de moteurs pour l’industrie lourde. Le retour à la construction automobile va être long et difficile. Grâce à des contrats d’association Delahaye sort, en 1928, un moteur 6 cylindres en deux versions 2.5 et 2.9 litres. Ce n’est qu’en 1930 que le lancement de plusieurs nouveaux véhicules, dont le modèle 126, annoncent le renouveau de la marque.


Delahaye rachète alors, en 1933, le constructeur Chaigneau-Brasier et s’oriente définitivement vers une production de luxe et de prestige. La participation de la marque aux grandes courses automobiles est alors incontournable. C’est la mythique 135 qui va donner à Delahaye son image : en 1934 une version équipée d’un moteur de 120 chevaux remporte, entre autre, les 24 Heures du Mans et le rallye de Monte-Carlo. La renommée de Delahaye est maintenant faite. Le rachat en 1935 de son concurrent Delage, ne fera que confirmer.


C’est à cette période que Delahaye choisit le carrossier Joseph Figoni à qui il confie 11 chassis « sport » pour réaliser un cabriolet de luxe. Figoni est quasiment au sommet de son art (l’année suivante il sortira le Talbot T150 teardrop qui, au dire des spécialistes est son chef d’œuvre. Voir notre article sur cette voiture). Innovation, élégance, originalité, tous les détails du cabriolet 135 ont été réalisés avec soin depuis le carénage des roues jusqu’à la forme des feux arrière.

Présenté à Paris en 1936, le 135 Torpédo cabriolet obtient, tout de suite, un vif succès. Les performances sont également hors normes : Le six cylindres en ligne de 3 557cc de cylindrée, alimenté par trois carburateurs Solex, développe 115 cv à 4 000 t/mns et permet au véhicule d’atteindre une vitesse de pointe de 160 km/h.


 

Voir les commentaires

Hummer « Roues en bois »

Publié le par le boulanger du 54

- Ce Hummer H3 « artistique »a été exposé au Zoo Art Fair 2008, une foire à l’art qui se tient dans l’est de Londres.

Hummer « Roues en bois »
Hummer « Roues en bois »

Voir les commentaires

PANHARD PL 17

Publié le par le boulanger du 54

Rallye de MONTE CARLO en 1961

PANHARD PL 17

Voir les commentaires

MI-MOTO - MI-VOITURE

Publié le par le boulanger du 54

MI-MOTO - MI-VOITURE

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>